Au droit, je préfère le courbe

Au droit, je préfère le courbe, Au carré l’arrondi. La pudeur sensuelle des lignes qui se rapprochent : Asymptotes et caresses ; Le mouvement timide des lèvres qui se joignent, L’amour que font des mains les doigts entrelacés, La spirale, gracieuse et dansante, Souple et mouvante comme la vie.

Read More

Moucharabiehs

Dehors et dedans Souvent s’entremêlent. Il en naît des moucharabiehs Dans les courbes desquels J’aime vagabonder : Intérieur/extérieur du ruban de Moebius, Vide faisant tourner la roue au coeur de son moyeu ; Absence qui surgit au coeur de la présence, Présence qu’on perçoit au tréfonds de l’absence, Et tes lèvres, Qui sont le monde

Read More