Lire

C’était à Souillac, et, ce jour là, le Tour de France traversait la ville, traçant sa route de Toulouse à Brive.

Nous ne vîmes ni les coureurs, ni les puissants, mais seulement la caravane, avec ses annonces, sa sono, ses hauts-parleurs d’où jaillissaient des cris et de la musique, les dizaines de voitures et chars multicolores remplis de pom-pom girls qui jetaient à la foule massée sur les trottoirs mille babioles qui, attrapées (et plus encore, ratées) devenaient des trophées.

Your Message...Your name *...Your email *...Your website...

Laisser un commentaire