Scarifications

  Sur le pain qui cuisait j’ai scarifié un cœur. La farine était blanche, le pain noir, l’entaille couleur de chair, Et j’ai pensé à ces visages : Ces visages blancs créés par des mains noires, Yeux en amande et coiffures de geishas, Que des hommes, au delà des mers, ont sculptés.   Visages blancs

Read More

Contre la spécialité (un discours de Henri Bergson)

  Dans un discours de remise des prix prononcé le 3 août 1882, au lycée d’Angers, Henri Bergson, alors jeune professeur de philosophie tout juste sorti de la rue d’Ulm, s’élève contre une spécialisation trop précoce des élèves et défend le principe d’études générales qui “élèvent l’esprit en le fortifiant“, et “développent l’intelligence entière“. La

Read More

Du recueillement (Maître Eckhart)

Un des premiers chapitres de l’Instruction spirituelle de Maître Eckhart traite du recueillement, et plus précisément de ses circonstances. Je ne suis pas sûr de bien comprendre le recueillement dont il est question, et encore moins ce qui est entendu par Dieu. Mais de ce qui est dit, sans y atteindre, je suis convaincu. Rien,

Read More

Cette lumière (Jacques Lusseyran)

C’est à Frog que je dois d’avoir découvert Jacques Lusseyran dont je lis ici quelques pages, tirées de son autobiographie Et la lumière fut. De cette découverte aussi, je la remercie. Jacques Lusseyran est écolier lorsque, par accident, il devient aveugle. Un autre monde, alors, s’ouvre à lui, qui me rappelle celui dont, parfois, Katia

Read More

“Ruiner le Tao et la vertu pour leur substituer la bonté et la justice, voilà le crime du saint.”

Le chapitre 9 de l’Oeuvre complète, de Tchouang-Tseu (ou Zhuangzi), qui est lu ici, dit la nostalgie d’un monde d’avant la chute, d’avant cet instant de l’histoire où l’homme décida, par orgueil, ennui ou crainte, de dominer les autres êtres, d’asservir la nature à ses propres fins, d’abandonner une sorte d’innocence première pour devenir autre

Read More

Marche triomphale de l’amour

    Pour son anniversaire, parce que j’aime la contenter – même et surtout (à tort) à mon encontre – et que ce livre si terrible et si triste confirme le pessimisme et la défiance qui lui viennent parfois, je ne sais pas bien pourquoi, flottant autour d’elle comme une brume humide, le chapitre 56

Read More

Tangente et dérivée

    De ce qui est vraiment important, De ce qui est vraiment essentiel, Jamais on ne sait tout : Quelle est l’intention ? Quel est le sens ? Est-ce vérité ou mensonge ?   Si peu sépare le déséquilibre de l’équilibre, Le vrai du faux, Le sincère de l’insincère, Le vivant du mécanique. Un

Read More

Regarder et manger

    “La grande douleur de la vie humaine, c’est que regarder et manger soient deux opérations différentes.“ observe Simone Weil dans le passage que je lis, qui est consacré à la beauté, et qui est extrait du petit texte intitulé “Formes de l’Amour implicite de Dieu“. On sait que la beauté est contenue dans

Read More

J’y gagne à cause de la couleur du blé

Dans le chapitre XXI du Petit prince, qui est lu ici, le renard apprend au Petit prince qu’il faut, avec douceur, patience et tendresse, apprivoiser les êtres pour les connaître vraiment, que quand on les a apprivoisés on les aime, que les aimant on en dépend, et qu’en dépendant, les perdre cause de la peine. Pourquoi

Read More