Moucharabiehs

Play

Dehors et dedans
Souvent s’entremêlent.
Il en naît des moucharabiehs
Dans les courbes desquels
J’aime vagabonder :
Intérieur/extérieur du ruban de Moebius,
Vide faisant tourner la roue au coeur de son moyeu ;
Absence qui surgit au coeur de la présence,
Présence qu’on perçoit au tréfonds de l’absence,
Et tes lèvres,
Qui sont le monde et qui sont toi.

Aldor Écrit par :

2 Comments

  1. JC TESTA
    8 octobre 2018
    Reply

    Bonjour,
    j’aime beaucoup ce poème et j’aimerais le présenter à mes élèves et le reproduire sur e blog de notre classe. Seriez-vous d’accord pour cette utilisation ? Merci

    • 8 octobre 2018
      Reply

      Merci beaucoup.

      Oui, bien sûr.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.